fleche Commissions
Bulletin
Conférences
Etudes
Analyses
Assemblées générales
Glossaire
Que faire en cas
d'accident ?
EDITO de la Présidente
L'information indépendante au service des riverains


La SEIVA, association loi 1901, est née d’une volonté du Préfet de Côte d’Or, Jacques Barel, de mettre en place en 1996 une structure d’échange et d’information entre les différents partenaires concernés par l’établissement du CEA de Valduc. Ce centre du Commissariat à l’Energie Atomique est une installation nucléaire de base secrète – INBS – et peu d’informations circulaient avant la création de la SEIVA.


Evaluer les impacts locaux

L'association est neutre. Elle a une mission générale de suivi, d'information et de concertation en matière de sûreté nucléaire, de radioprotection, de recherche et d'impact des activités du centre CEA de Valduc sur l'économie locale, l'environnement, les personnes et leur santé, dans la mesure où les sujets proposés ne portent pas sur les éléments confidentiels couverts par son classement d'installation nucléaire de base secrète par le Premier Ministre. Le CEA utilise des matériaux radioactifs, est-ce dangereux pour les habitants des alentours ? Le centre est il sûr ? Il est doté d’un budget important, participe-t-il à la vie de la Bourgogne ? Vous trouverez sur notre site tous les résultats d’analyses et études effectuées par la SEIVA, sur les aliments, la perception des risques, l’économie locale, ou encore la préparation à la crise, pour ne citer que quelques exemples…

Catherine BURILLE, maire de Léry
Actu' Express
Tritium et santé : quelles sont vos questions ? 3 vidéos courtes d'habitants et étudiants :
10 mars 2021 - Etude prospective sur les enjeux du territoire autour du CEA de Valduc : un travail tutoré de 6 étudiants de master 2 Economie et Gouvernance des Territoires, Université de Bourgogne Franche Comté
Consultez le rapport ici
2020 - COVID 19
Retrouvez toutes les informations du CEA sur son site internet ici .
Juillet 2021 - Parution du bulletin Savoir & Comprendre n° 38

Des projets pour le territoire : les idées de nos étudiants
Les scientifiques associés à la SEIVA :présentation

23 juillet 2019 : tritium dans l'eau potable: 6 millions de personnes boivent de l'eau contaminée

Suite aux différentes informations ayant circulé concernant la présence de tritium dans les eaux potables de plus de 6 millions de français, dont certaines communes de Côte d'Or, la SEIVA rappelle qu'elle effectue depuis 1996 ses propres analyses d'eau potable dans les communes situées autour du centre du CEA de Valduc, dont les activités sont à l'origine de la présence de tritium : sur notre site internet vous trouverez toutes les analyses d'eaux potables, d'aliments et d'autres matières que nous utilisons pour évaluer l'impact du centre de Valduc.
Si la dangerosité du tritium semble limitée comparée à d'autres éléments radioactifs, les membres de la SEIVA s'interrogent depuis de nombreuses années, tout comme l'ACRO (association à l'origine de l'information sur la présence de tritium dans les eaux potables dans toute la France), sur les conséquences sanitaires des interactions entre le tritium et d'autres éléments dont les effets négatifs sont reconnus, tels que les pesticides par exemple.
Retrouvez toutes les réponses dans le numéro 37 de Savoir & Comprendre ici
.

Campagnes d'analyse de radioactivité
Campagne 2020 : voir les résultats des eaux potables, des pommes, des oeufs et des pois-chiches
Retrouvez toutes nos analyses ici
Environnement
Toutes les commissions Environnement
Toutes les expertises
Le suivi réglementaire du CEA
Economie
Les externalités liées à la présence du CEA de Valduc, par Cervan GIRARD, master Economie, Université de Bourgogne, mai 2016
La réforme de la taxe professionnelle et ses conséquences pour le CEA Valduc et les communes environnantes
, par Anthony URSENBACH, master 1 AES, Université de Bourgogne, 2013/2014
Toutes les commissions Economie
Toutes les expertises
ça s'est passé à la SEIVA
Accident à Valduc : que dois-je faire ?
Soirée d'information lundi 22 octobre 2012 - L'Abreuvoir, Salives
Que peut-il arriver à Valduc ? Jusqu'où la radioactivité peut-elle aller ? Comment serai-je prévenu ? Faudra-t-il prendre de l'iode ?
Une soirée proposée par la Seiva avec la participation de l'Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire et du CEA de Valduc, en présence de la Préfecture de Côte d'Or
Consultez le communiqué de presse, la présentation de l'IRSN et la présentation du CEA
Secret militaire et participation
Le secret de la défense nationale peut-il légitimement, dans une société démocratique, être opposé au public dès lors qu’il s’applique à des activités nucléaires et industrielles susceptibles de nuire aux personnes et à l’environnement ? Des juristes, politistes, sociologues et géographes des universités de Lyon, Dijon, Besançon et Caen ont conduit l’étude pluridisciplinaire Secret Militaire et Participation (SEMIPAR) sur trois sites militaires nucléaires : le centre CEA de Valduc, l’arsenal de Cherbourg (DCNS), l’établissement d’Indret (Nantes) DCNS.Voir l'étude SEMIPAR et deux études particulières qui s'intéressent à Valduc : "La perception de Valduc par les cafetiers" et "Panorama du transport nucléaire étudié sur un territoire français "
La parole à ...
L'espace de libre expression de la SEIVA
Valduc : les rejets radioactifs liquides continuent, par Alain CAIGNOL, 14 janvier 2013
Voir la demande de la SEIVA et la réponse du CEA à cette question
Valduc, rejets radioactifs gazeux : + 30 % en 5 ans par Alain CAIGNOL, 1er mars 2012