SEIVA
 
Les risques au centre de Valduc
 
Vous trouverez dans cette page le type de risques présents sur le centre, la préparation au risque, un panorama des acteurs en cas d'accident, ainsi que la liste descriptive des événements déjà survenus.
 
Trombinoscope
fleche Commissions
Bulletin
Conférences
Etudes
Analyses
Assemblées générales
Glossaire
 
 
Le centre de Valduc a une activité industrielle classique doublée d'une composante nucléaire. Aux risques "classiques" - incendie, panne, catastrophes naturelles, s'ajoutent donc des risques spécifiques au nucléaire.
Quels sont les matières radioactives manipulées ?
Les matières nucléaires entrant dans la composition d'une arme sont le Plutonium (Pu), l'Uranium (U) et le Tritium (T). Valduc dispose de bâtiments destinés à la recherche et l'usinage sur chacun de ces éléments.
Plutonium et uranium sont des métaux, tandis que le tritium est un gaz : l'hydrogène radioactif. C'est un élément difficilement confinable, Valduc dispose d'autorisations de rejets gazeux de tritium.
Les risques

Le risque pour la population extérieure au centre est principalement nucléaire avec des rejets incontrôlés dans l'environnement. Il existe 3 sources potentielles d'accident : les catastrophes naturelles (telles qu'un séisme), les risques industriels (incendie, erreurs de manipulation,...) et les actes de malveillance (vol, terrorisme).

Le risque de séisme : il est peu présent dans la région de Valduc. Cependant, les nouvelles normes antisismiques de construction des bâtiments doivent être respectées.
Le risque industriel : Valduc est un centre de recherche, mais surtout de production d'éléments d'armes. Des erreurs humaines ou des dysfonctionnements peuvent conduire à la dispersion de matière radioactive, ou à des accidents plus "classiques" tels l'incendie, la dispersion de matières chimiques, etc...
Le risque de malveillance : Valduc se protège contre le vol de matière nucléaire, et contre les agressions extérieures telles qu'une chute d'avion.
Que faire en cas d'accident ?
Tout dépend où vous êtes situés : une éventuelle mise à l'abri concerne les habitants situés dans un rayon de 6 km autour de Valduc, sans compter le personnel du centre.En cas d'accident, le Directeur du centre déclenche un PUI, plan d'urgence interne qui organise les secours sur le site. Si les rejets risquent de dépasser les limites du centre, le Directeur prévient le Préfet qui décide de déclencher le PPI, Plan Particulier d'Intervention qui prévoit une série de mesures telles que la mise à l'abri de la population, l'évacuation, ...
A noter : contrairement aux accidents sur centrales nucléaires, il n'est pas nécessaire d'ingérer de l'iode en cas d'accident à Valduc car le centre ne rejettera pas de grande quantité d'iode radioactif
Que faire en cas
d'accident ?
Le numéro vert de Valduc permet de savoir quelle est la situation à chaque instant après que la sirène d'alerte a retenti.